Métier Webdesigner par Mike Monteiro


Publié le : 03 Oct 2014 à 14:00 history Modification : 21 Jan 2016 à 00:53 Vu 11880 fois


« Métier Webdesigner » (2012) par Mike Monteiro est le septième numéro de l’excellente collection « A Book Apart » éditée par Eyrolles, dont je vous ai déjà conseillé la lecture dans un article précédent. Mike a récemment signé le treizième de la série, intitulé « You’re my favorite client », sortie en version originale il y a quelques jours. Hélas, concernant la langue de Molière, la collection a quelques épisodes de retard pour le moment.

metier-webdesigner-presentation

 

Après lecture, je dois avouer que c’est probablement l’un des bouquins de cette collection qui m’aura été le plus utile jusqu’à présent. S’il fallait le résumer en un tweet je dirais ceci : C’est un condensé percutant et concret des expériences de Mike Monteiro sur l’aspect relationnel et commerciale du métier de Webdesigner.

Autant dire que pour quelqu’un en recherche active d’un emploi, il tombe à pic. Pendant 156 pages, son auteur, qui a la réputation d’être du genre « franc du collier », aborde sans détour les questions qu’un junior se pose en sortant de l’école : comment trouver, choisir et gérer ses clients, comment parler d’argent, pourquoi établir un contrat, comment vendre son travail, comment se faire payer, comment travailler en équipe.

Un contrat, c’est un peu comme un préservatif. Ça ne vous empêchera pas de vous amuser, mais ça pourra vous éviter quelques mauvaises surprises…

En un mot, il tente de nous faire éviter les plus grosses erreurs. Car Mike Monteiro a fait des erreurs et en parle comme personne, pour tous. Je ne doute pas une seconde que ce livre aura certainement quelque chose à apprendre à tous les débutants, freelances, salariés, vétérans et même aux clients eux-mêmes. « Métier Webdesigner« , c’est un peu si vous partiez à l’aventure avec Bear Grylls.

Dès le chapitre qui suit l’introduction, Monteiro balaye d’un revers de main rageur quelques mythes urbains sur le métier de Designer en général. Car, non, le designer n’est pas cet être sensible et habité par la Grâce que l’inconscient collectif a en tête. C’est un créatif qui tente de résoudre des problématiques données de manière méthodique, suivant un processus en perpétuelle évolution et qui doit ensuite vendre sa solution à un client.

tweet-mike-monteiro

Comme vous pouvez le constater, le bonhomme est un vrai personnage. En suivant son activité sur Twitter, on se rend d’ailleurs compte qu’il est encore plus « cash » quand il n’est soumis à aucun filtre. Pourtant, il n’est qu’amour envers son métier et aussi son lecteur, comme il le répète à plusieurs reprise.

Son leitmotiv est de tenter d’éviter aux designers de tomber dans les mêmes pièges que lui, sans prétendre distiller une pseudo recette miracle du succès. Le ton est résolument objectif, puisqu’il ne cesse de démontrer que la plupart des mésaventures qui arriveront à un designer seront de son propre fait.

C’est maintenant à vous d’éviter ces pièges grâce à la lecture rapide et peu onéreuse (12€) de cet excellent guide de survie. 

Partager cet article

Métier Webdesigner par Mike Monteiro 0 commentaire(s)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En naviguant sur Origarti, vous acceptez que celui-ci utilise des "cookies", afin de nous permettre d'améliorer régulièrement votre expérience.