Dailygarti

Au commencement était le chaos

header8

Le projet Dailygarti est né en Angleterre en juin 2012, lors d’un stage en Agence Web. Au départ simple exercice pour appréhender la programmation et le langage PHP, la première version a vu le jour après une semaine. L’idée était déjà de faire découvrir très rapidement des informations et œuvres culturelles. Le choix s’est donc porté sur des médias appréciés par tous : Cinéma, musique, art, infos insolites et citations .A l’époque, étant seul sur le projet. Je me contentais de copier-coller les résumés des films sur Allociné et les informations sur « Secouchermoinsbete« .

Mais l’architecture du projet étant construite sur des marécages de codes mal pensés, le projet a été abandonné au bout d’un mois d’activité quotidienne au cours desquels je le mettais à jour seul. Une seconde version a vu le jour 6 mois plus tard. Cette fois-ci, j’avais entièrement codé une sorte d’espace d’administration (appelé « back-office ») pour rédiger et mettre en ligne les articles à l’avance. C’était déjà énorme au vue de mes compétences en programmation à l’époque. Malheureusement, c’était au niveau design que cela coinçait le plus. Le projet est donc de nouveau retourné dans des cartons après seulement une semaine.

(Re)sortir le projet des cartons

header2

Un an après la première version, j’ai passé une partie de mon été à relancer et développer ce concept qui me tenait tant à coeur. L’avancée du projet fut quelques peu poussive, mes compétences étant les limites à dépasser très régulièrement pour développer telle ou telle fonctionnalité.  A partir de ce moment là, l’équipe de Dailygarti a commencé à se constituer : Marianne, Mathieu, Camille, Alice, Quentin, Camille et Axel ont composé l’équipe de départ.

Le 1er Septembre 2013, nous mettions en ligne le site après avoir fait un peu de « teasing » auprès de nos proches. Avec quelques dizaines de lectures fidèles au quotidien, il fallait continuer de faire grandir le projet. Pour rendre l’expérience utilisateur agréable et fidéliser les visiteurs, un gros travail a donc été fait dans le ton du site qui se voulait décalé et convivial, autour de la thématique du petit déjeuner, autour duquel les visiteurs prendraient un temps pour découvrir de nouvelles choses. J’ai donc conçu une vingtaine de bannières horizontales qui s’affichaient aléatoirement dans l’en-tête du site, ce qui avait pour effet d’amuser le lecteur avant qu’il parcourt les articles du jour.

Deux modes de consultation

dailygarti-contenu

Le concept de Dailygarti se basait sur une problématique assez simple : Comment parcourir du contenu de manière rapide pour les plus pressé(e)s ? L’idée était de consulter le site quotidiennement mais que cette habitude ne prenne pas plus de 5 ou 10 minutes par jour. Ainsi, la page du jour, consistant en 5 articles (Cinéma, Arts visuels, Musique, Info insolite et une citation), devait pouvoir être lue d’un seul jet. Pas de page intérieure, la lecture se fait dès la page d’accueil. Cependant, pour les plus curieux concernant un sujet en particulier, nous permettions systématiquement d’en savoir un peu plus, grâce à un lien externe (Une bande-annonce, un clip, un article Wikipedia, etc…).

La version mobile

header11

Véritable nécessité pour fidéliser une audience majoritairement étudiante, Dailygarti devait posséder une version optimisée pour smartphone et tablette, tout en restant fidèle à son concept de base. Là encore, mes compétences techniques ont été repoussées pour les besoins du projet. Pour la bonne cause puisque les visiteurs parcouraient le site autant sur ordinateur que sur mobile.

 

pub_mobile

Concilier les emplois du temps

header7

Devant l’exigence que représentait la publication quotidienne de contenu, l’équipe a beaucoup évolué, entre départs et nouvelles arrivées, s’organisant autour d’un groupe Facebook pour coordonner les efforts de chacun où qu’il soit en France.

Hélas, l’équipe étant principalement constituée d’étudiants, fournir du contenu tous les jours s’est révélé être de plus en plus difficile à concilier avec les emplois du temps de chacun. En avril, alors que la plupart d’entre nous terminait leurs années universitaires et partait en stage ou en vacances, nous avons décidé de mettre un terme au projet, après très exactement 8 mois d’activités.

Avoir des « side projets »header10

Ce projet m’aura permis de découvrir des connaissances très vastes telles que : PHP, MySQL, JQuery mobile, l’Open Graph  / Twitter Card pour optimiser les publications sur les réseaux sociaux, quelques notions de sécurité, webmarketing, etc …
C’est à cette époque que j’ai aussi commencé à avoir le goût d’écrire (critiques cinéma et courts articles d’information).

Plus que jamais, ce projet m’a confirmé à quel point les projets personnels (« side projects ») peuvent être formateurs et stimulant de tenter de nouvelles choses.

header6

Un grand merci donc à :

  • Art :  Marianne Castagné
  • Musique : Camille Guillemot, Jimmy Johnson
  • Citation :  Axel Breteau

share Partager cet article

En naviguant sur Origarti, vous acceptez que celui-ci utilise des "cookies", afin de nous permettre d'améliorer régulièrement votre expérience.