Flat Design vs Réalisme, duel
fratricide au Royaume du Web

Entre Flat Design et Skeuemorphisme, faut-il nécessairement choisir son camp ?

S’il est un lieu commun banal pour commencer un article en voici un pas mal : La mode, ça va, ça vient. C’est bien entendu parfaitement valable en ce qui concerne le design d’interface. Depuis quelques temps, deux courants de pensées, que dis-je, deux idéologies divisent le monde du webdesign : le Flat design et le Realist Design / Skeuomorphisme. L’année 2012 n’en est que la date de déclaration de guerre. Une lutte qui a vu le Flat Design triomphé, puis évoluer vers des courants voisins, un peu comme les courants successifs de l’Histoire de l’Art.

flat-vs-realism-2

  • Flat design : à ma gauche, la simplicité voire le minimalisme d’une interface. Ce dépouillement provient principalement du fait que le design est dépouillé de tout ornement non essentiel ou de relief. En un mot : tout est « aplati », mais ça, les anglophones parmi vous l’avaient déjà deviné.
  • Realist design / Skeuemorphisme : Ici, on est davantage face à des problématiques de ressemblance et de figuration. On cherche à designer une interface qui rappelera le réel ou certain éléments qui en sont issus. Poussé à l’extrême, c’est l’éloge des effets glossy, des dégradés et de la texture.

Pour mettre d’accord ces deux « super-puissances », un sympathique site « Webdoc » basé sur du scroll et de la parallaxe vous propose de confronter les deux, littéralement, et ainsi de vous permettre de vous forger votre avis. Non content d’être spectaculaire tant au niveau graphique que technique, cette expérience intéractive a le bon goût de ne pas imposer de point de vue tranché sur la question.  Finalement, tout n’est qu’affaire de goût, d’utilisation adaptée à la demande et surtout, de la richesse du contenu.